Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

PLANS D’AUSTERITE OU COMMENT DISSIMULER LA VERITE ?

Un premier plan d’austérité de 49 milliards, un second dans la foulée de 65 milliards et un troisième qui se profile à l’horizon.  Pourquoi ? parce que le gouvernement de M. Fillon sait grâce aux montres informatiques de Bercy qui collectent une multitude de chiffres et d’informations et à la veille économique que la situation économique de la France est beaucoup plus grave que ce que l’on nous dit…

Notre Premier ministre (sinistre) a toujours eu l’habitude de minimiser la gravité de la situation, de dissimuler les chiffres et de se montrer en toute circonstance exagérément optimiste. Depuis des années il nous annonce une croissance largement et régulièrement supérieure à tous les instituts statistiques et organismes internationaux (FMI, OCDE, EUROSTAT, BCE, etc.) qui n’arrêtent pas de le lui reprocher et qui le rappellent lui et son gouvernement constamment à l’ordre.

Or, par enchantement François Fillon change de ton et annonce avec gravité les plans de  rigueur les plus draconiens (depuis 1945), en évoquant une situation économique difficile mais « solvable ». A reculons, il accepte de réduire ses prévisions de croissance de + 2 % à 1,75 % pour descendre à 1 % quand le FMI parle déjà de 0,6 %.

M. Fillon possède un certain nombre d’informations qui le contraignent à sortir du bois malgré l’approche d’une échéance capitale, la présidentielle. Annoncer des plans d’austérité en période électorale c’est suicidaire et ce n’est pas dans les habitudes de la maison UMP qui veut toujours se montrer plus belle qu’elle n’est. S’il multiplie les déclarations modérément pessimistes mais les plans de sauvetage drastiques de l’économie c’est qu’il sait que le pire est à venir, que l’Italie est dans une situation pire que la Grèce, pire que l’Espagne (avec ses 25 % d’économie au noir entre autres) et qu’elle est au bord du précipice et qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses européennes (le FESF : Fonds européen de stabilité financière) pour subvenir à ses besoins en trésorerie. Et, qu’ensuite par un effet boule de neige elle va entraîner la France (qui possède plus d’un tiers de sa dette) dans sa descente aux enfers.

Mais cela, FF ne peut le dire aussi ouvertement de peur de créer la panique sur les marchés financiers (avec la 5ème et la 7ème économie au tapis), d’entraîner une dégradation de sa note de AAA à D ou DDD (« en défaut ») ou pire de perdre complètement la confiance des français et de provoquer le chaos. Sa tactique est simple, il anticipe tous ces chocs à venir en préparant des plans d’austérité « à la pelle » pour que lorsque arrivera l’hallali, la curée il puisse affirmer qu’il a pris les devants, une sorte d’assurance qui lui permettront de garder sa crédibilité au niveau national et international et de se placer en sauveur de ce qui restera à sauver ! Il aura su – lui le Premier Ministre français François Fillon - anticiper la bérézina de notre appareil financier et économique en prenant une assurance tous risques (les plans d’austérité) au nom du sacro-saint principe de précaution…

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :