Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

LE COVID-19 MOINS DANGEREUX QUE LE GOUVERNEMENT !

Ce n'est plus le COVID qui fait peur, mais le gouvernement et leurs "fidèles disciples", les médias. Avec leurs déclarations à l'emporte-pièce, fracassantes, pessimistes et démesurées sur le virus.

Et, une stratégie de sécurité, à géométrie variable, prise par des girouettes qui ne savent plus d'où souffle le vent !

En rendant inutile le port du masque en MARS, et en le rendant obligatoire en AOÛT/SEPTEMBRE. En ignorant les tests entre FEVRIER et MAI, et en les multipliant de façon irrationnelle depuis JUIN/JUILLET. Avec toujours des excuses aussi peu plausibles les unes que les autres... En se réfugiant derrière les revirements de L'OMS.  Un organisme qui, on le sait, est depuis longtemps inféodé aux laboratoires pharmaceutiques (et dont les conflits d'intérêts ne se comptent plus !). Le lobby le plus puissant, BIG PHARMA !

ON NE LE DIRA JAMAIS ASSEZ... LE NOMBRE DE CAS NE VEUT RIEN DIRE. PLUS VOUS TESTEZ PLUS VOUS AUREZ DE CAS ! PENDANT DES SEMAINES, ET MÊME DES MOIS !

Car, seulement 15% de la population a été testé (environ 10 millions !). Voire moins, car certains se font tester plusieurs fois... Et, comme il y a entre 3 à 5 % de personnes positives, cela signifie que dans la population non testée, IL RESTE AU MINIMUM 67.000.000 X 0,85 X 0,03 (hypothèse basse) =

1.700.000 de cas positifs à identifier.

On en a donc - à raison de 10.000 cas révélés chaque jour -. Pour encore 170 JOURS (5 MOIS ET 17 JOURS) pour trouver tous ceux qui ont le COVID19. Et, comme le virus continue à circuler, et que des négatifs devenant positifs. Ce n'est pas "demain la veille"

IL FAUDRA CONTINUER DE TESTER, AU MOINS, JUSQU'A FIN AVRIL 2021 et pour quels résultats et surtout pour quel coût !!!

Seul le nombre de morts et le nombre de patients en REA est significatif.

OR,

Surtout à propos des masques... Où l'on est en retard d'une bataille (E. Macron dirait d'une guerre)  ! D'abord inutiles et maintenant devenus indispensables et obligatoires. Alors que beaucoup de pays ne le préconisent plus !

Très peu de villes en Europe ont mis en place l'obligation du port du masque en extérieur, et même celles qui l'ont fait concentrent ces mesures sur certains quartiers seulement. Même si la solution a évolué quelque peu depuis fin août !

La liste des pays - qui ne rendent pas le masque obligatoire à l'extérieur sauf dans les lieux publics fermés et les transports en commun -, est longue !

- En Allemagne, son usage est limité et n'est pas obligatoire dans les écoles.

- En Finlande, le masque n'est plus obligatoire du tout ! Mais dès votre entrée dans le pays vous êtes mis en quatorzaine systématiquement (ce qui n'est pas le cas en France).

- En Suède - pays décrié pour son laxisme et où il est "proscrit" - on a fait le pari de la contamination collective avec des résultats mitigés. Mais, eux, au moins, ils n'auront de malades et pathologies, et des morts, collatéraux dus au COVID 19...

- En Norvège, au Danemark, en Islande et dans d'autres pays du nord de l’Europe, les autorités n’ont pas rendu le masque obligatoire. Même si cela a pu évoluer depuis début septembre. Mais rien à voir avec la France.

- A Chypre ce n'est pas obligatoire à l'extérieur et PAS DU TOUT à l'école !

Etc. Etc.

Dans un article intitulé ''Des effets pervers induits par le port du masque'', l'épidémiologiste en chef de l'agence de santé publique suédoise, Anders Tegnell, a estimé le 24 août sur LCI qu'il était « dangereux de voir les masques comme la solution à cette pandémie ». Dans Le Figaro, il se justifie et pointe « les études et les preuves scientifiques » sur l'efficacité du port du masque, qui, selon lui, « sont étonnamment faibles ».

LE NOMBRE DE MORTS DU COVID19

Ce nombre de morts est dérisoire comparé au nombre total de morts par jour (1646 en moyenne)

  • Les 15 et 16 septembre on a eu respectivement 46 et 49 morts du Covid19 en 24H (soit 2,8 % et 3 % du total des décès en France). Et, on voudrait durcir les mesures sanitaires, de protection !

  • Alors que depuis septembre, on a une moyenne de 30 morts quotidiennement...

  • Et qu'en mai, on avait une moyenne de 143 morts par 24 H.

Et au moment du déconfinement – les 11 et 12 mai -, le nombre de morts du COVID19 était de 263 et 348 morts en 24H. Près de DIX FOIS supérieur aux chiffres actuels.

  • ET en juin, on comptait encore 35 morts chaque jour...

COMPARONS AVEC LES MORTS DE LA GRIPPE EN :

2017/2018

- Durée : 16 semaines ; 13.000 morts dont 93 % de plus de 65 ans.

2018/2019

- Durée : 8 semaines ; 12.000 morts, principalement les plus de 85 ans.

2019/2020

Bizarrement, on n'a pas de chiffres

(Chiffres de Santé publique France)

 

ALORS POURQUOI NOUS "BASSINER" AVEC LES QUELQUES DIZAINES DE MORTS DU COVID COMME LE FONT RÉGULIÈREMENT LES MÉDIAS, Copier-coller DE LA COMMUNICATION DU GOUVERNEMENT.

Si on fait la comparaison avec les autres pays – qui est la preuve que le nombre de cas ne veut rien dire, ou bien Messieurs les EXPERTS du (ou des) comités scientifique(s) veuillez avoir l'obligeance de nous l'expliquer ? -, pourquoi la France est-elle le 2e pays en nombre de cas par million d'habitants (sur 24H). Derrière l'Argentine, mais devant les EU (30 % de cas en moins) l'Inde (3 fois moins de cas) et même devant le Brésil (10% de cas en moins ) ???

CLASSEMENT : 1. Argentine 238 2. France 160, 3. Brésil 149, 4. EU 119.. Royaume-Uni 51 !

La FRANCE étant en tête des pays de plus de 50 millions d'habitants

Enfin, dernière question, peut-on classer dans les personnes âgées décédées –  détectées infectées par le COVID19 -, dans les morts du COVID19.

Alors qu'elles sont peut-être mortes des causes du confinement, de vieillesse ou en raison d'autres raisons pathologiques.

Avec l'épidémie de coronavirus, le terme de "comorbidité" a été très souvent utilisé. En médecine, le terme "comorbidité" désigne la présence de maladies et/ou divers troubles aigus ou chroniques s'ajoutant à la maladie initiale (exemple : avoir du diabète et de l'hypertension). À noter que ces maladies "secondaires" peuvent être directement dues à la première ou ne pas avoir de liens apparents avec celle-ci ou en être la conséquence, ou même partager les mêmes facteurs de risque... (Journal des femmes, Santé)

En France, 50 % des morts ont plus de 83 ans. Voir aussi dans un paragraphe précédent, l'âge des personnes décédées de la grippe.

PAS DE PANIQUE, A CAUSE DU COVID-19. Même si nous pourrions avoir près de (ou plus) de 100.000 morts d'ici à l'été 2021

 
Visage boudant

Aujourd'hui dimanche 20 septembre 2020, nous avions 827 cas en REA (serious case sur le site "Worldometer"). Soit 20 % de moins que vendredi et 22 % de moins que samedi (48H et 24H avant).

OR, le 30 mars 2020, on avait 5585 cas en REA, soit 7 fois plus de cas qu'actuellement ;

Le 8 avril, nous avions 7148 cas en REA, soit 8,6 fois plus de cas ;

Le 30 avril, nous avions 2712 cas en REA, soit 3.3 fois plus de cas ;

Le 31 mai (3 semaines après le déconfinement) nous avions encore 1319 cas en REA, soit + 59 % de cas qu'aujourd'hui...

Et, même le 15 juin (à quelques jours de l'été) nous avions encore 846 cas en REA, soit toujours plus qu'aujourd'hui !

Alors même que durant cette période de déconfinement, les masques n'étaient pas obligatoires ni à l'extérieur, ni sur les plages (il a fait très chaud en mai-juin). Sauf dans les lieux publics, les magasins et les transports et encore !