Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

Emmanuel Macron, Edouard Philippe et son gouvernement nous embrouillent avec leur hochet à 100 euros !

Un hochet à 100 euros pour développer les sens et donc l’éveil et pour soulager les citoyens français et calmer les Gilets Jaunes et leurs justes revendications…

Europe n°1 nous précise que : « Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a expliqué lundi sur RMC le découpage des 100 euros dont a parlé Emmanuel Macron. Vingt proviennent de baisses de cotisations. Les 80 autres euros correspondent à une revalorisation de la prime d'activité. Cette revalorisation était déjà prévue. Elle devait s'échelonner de 2018 à 2021, à raison de 20 euros par an. Ce qu'a décidé le gouvernement, c'est donc d'accélérer ce processus pour augmenter la prime de 80 euros dès 2019. "Vingt euros de baisse de charges et 80 euros de prime d'activité, cela fait 100 euros nets", a résumé Benjamin Griveaux.

La seule chose certaine, c'est qu'un salarié au Smic touchera forcément 36 euros bruts mensuels de plus et bénéficiera des 20 euros nets de baisse de cotisations. Soit environ 45 euros nets supplémentaires par mois »

NB/ Europe 1 s’est trompé, c’est 41.33 € et non 45 : Hausse du SMIC de 21.33 € (+1.8 %) + baisse de cotisation de 20 €).

En réalité, le SMIC qui répond à des règles bien précises[1] - avec une corrélation plus ou moins forte avec l’inflation -, n’augmentera que de 1.8 % avec une inflation de 1.8 %  (1.9 % pour l’ONU) donc 0 % en net (en pouvoir d’achat). Sa progression sera même négative si l’inflation dépasse les 1.8 % !!!

Par ailleurs, cette somme de 100 euros, qui est un mix de baisse de cotisations et de prime d’activité, n’est pas pérenne, durable (ni dans les textes). Elle peut très bien être supprimée en 2019 ou 2020, si la situation économique et financière du pays l’exige (s’aggrave) !

Or, ce pourrait être le cas l’année prochaine avec un chômage en hausse (+ 0.6 % en 2018), une croissance en recul de 1.6 % (d’après la Banque de France et le FMI – avec un satisfecit au gouvernement (merci Mme Lagarde), au lieu de 1.9 - puis 1.7 prévu par le gouvernement. Un chiffre qui baissera encore si la conjoncture mondiale se dégrade (prévisions 2019 en baisse pour l’économie mondiale).

LE SMIC n’augmentera pas en 2019 net (en net de l’inflation) alors qu’il avait progressé de 4 % ces 10 dernières années (net de l’inflation). Par ailleurs, les personnes au SMIC, ne recevront pas 100 euros au 1er janvier 2019 (ou plus tard si report) mais 78.20 euros (100-20-1.8)[2] dans le meilleur des cas. Ce qui correspond tout simplement  à une avance sur les primes d’activité de 2018 à 2021.

Emmanuel Macron et son gouvernement vont recevoir, pour leurs œuvres passées et futures, la médaille d’or des emberlificoteurs !

 

[1] Son augmentation correspond au minimum à l'inflation constatée l'année précédente sur la base de l'évolution de l'indice des prix à la consommation pour les « ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac », plus 50 % de l'augmentation du pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO)

[2] 100 € (promis par Macron) – 20 € (baisse des charges salariales déjà acquise) – 1.80 € (inflation)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :