Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

LOI EL KHOMRI ou les stratégies de repli et de négociation quelque peu sordides de Manuel Valls...

Myriam El Khomri n’a plus aucun pouvoir depuis quelques semaines.

C’est une potiche, un pion que Hollande et Valls déplacent au gré des évènements, rudoyée et brutalisée, et qui n’a plus aucun accès à la communication gouvernementale !

Une technique de management utilisée régulièrement par ce duo ravageur à l’encontre de leurs collaborateurs les moins charismatiques et les plus effacés.

D’un côté, le Premier ministre négocie ou « fait semblant de négocier » tout en ne lâchant rien sur l’essentiel du projet de loi sur le travail (en droit du travail, on parle des « éléments substantiels du contrat de travail »).

De l’autre, il adopte une position qui consiste à battre en retraite, sachant au fond de lui-même (et suivant les avis de ses conseillers et experts !) que sa loi est mort-née… Tout en se préparant à rappeler à ses adversaires « Les Républicains »- en cas de défaite ou de déroute -, pour sauver la face, qu’ils ont eux aussi renoncé à leur loi sur le CPE, sous la pression de la rue.

Pour ce faire, il prend un risque énorme – aux conséquences incalculables -, en affirmant dans tous les médias (lui, Hollande et leurs lieutenants) que les manifestations contre la loi El Khomri ne sont pas significatives et pas représentativesque, et que son projet de loi sera maintenu, voté par le parlement et verra le jour…

Ainsi, il fait tout pour que la grogne se développe, sachant très bien que celle-ci va encore s’amplifier... Ainsi, plus la contestation sera forte et la rue omniprésente et décisionnaire, plus le duo Hollande-Valls aura beau jeu – mais en jouant avec le feu -, de dire qu’ils renoncent pour le moment à la loi El Khomri, les conditions n’étant pas réunies pour la faire voter… Montrant ainsi qu’ils respectent l’expression du peuple en « bon démocrate » qu’ils sont !

Une double stratégie suicidaire dont on connait le résultat et ses prolongements !

NB/ Cela s'appelle aussi jouer sur les deux tableaux, en cas de succès ou d'échec !