Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

LA LOI "EL KHOMRI" : UNE LOI INIQUE ET SCELERATE

MENSONGES D’ETAT ET CONTREVERITES DES MEDIAS

« Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, 195.000 personnes avaient pris part à 175 rassemblements et défilés en province. La préfecture de police de Paris a de son côté estimé qu'il y avait eu entre 27.000 et 29.000 manifestants dans la capitale. »

- Qui croire ? Le ministère de l’intérieur, les médias qui se contredisent ou les syndicats (qui sont sur le terrain et ont eux aussi leur propre comptage !)

- Et quels chiffres ? 195.000, 224.000 ou 500.000 ou plus !

Nous avons voulu vérifier au mieux toutes ces données aussi différentes que sujettes à controverse…

Et à compulser les articles, les chiffres donnés par les médias, les syndicats et le gouvernement, nous arrivons à la conclusion que le Ministère de l’intérieur - encore une fois instrumentalisé par un gouvernement HOLLANDE-VALLS et son « exécutant des basses œuvres » Bernard Cazeneuve nous ment, par incompétence et manipulation (des chiffres),  pour le second nommé -, comme lors des attentats du 13 novembre !

Que l’on discute les chiffres du nombre de participants, soit – on sait que les chiffres donnés par le ministère de l’intérieur et les préfectures sont pour Paris 3/4 fois inférieurs (1,5/2 fois en province) à ceux des organisateurs -, mais annoncer 175 rassemblements (chiffre du Ministère de l’Intérieur, repris par les médias avec des nuances entre 150 et 200) alors que les cartes des manifestations, prouvent que ces chiffres sont sous-estimés et erronés.

En effet, le nombre de manifestations prévues était de 260 (y compris celles dans les universités), présentes dans 206 villes de France, des Collectivités territoriales d’Outre-mer et de l’étranger (Berlin, Madrid, Valence/Castellon de la Plana, Monza).

A partir de tous ces éléments et données recueillies, on peut faire état (en incluant les rassemblements matinaux des lycéens et étudiants) de :

- 100.000 manifestants à Paris (27 à 29.000 d’après les autorités),

- 60.000 manifestants à Marseille (5.200 d’après les autorités),

- 25.000 manifestants à Nantes (10.000 d’après les autorités),

- 20.000 manifestants à Toulouse (10.000 d’après les autorités),

- 15.000 manifestants à Bordeaux (9.500 d’après les autorités),

- 15.000 manifestants à Lyon (7.000 d’après les autorités),

- 15.000 manifestants à Lille (6.000 d’après les autorités),

- 10.000 manifestants à Rennes (5.000 d’après les autorités),

- 10.000 manifestants à Rouen (4.500 d’après les autorités),

- 8.000 manifestants à Clermont-Ferrand (5.000 d’après les autorités),

- 7.500 manifestants à Strasbourg (4.500 d’après les autorités),

- 7.000 manifestants à Angers ( 4.500 d’après les autorités),

- 6.000 manifestants à Limoges (3.000 d’après les autorités),

- 6.000 manifestants à Brest (3.000 d’après les autorités),

- 6.000 manifestants au Havre (3.000 d’après les autorités),

- 5.000 manifestants à Montpellier (3.500 d’après les autorités),

- 5.000 manifestants à St Nazaire ( 3.500 d’après les autorités),

- 4.000 manifestants à Nice (2.000 d’après les autorités),

- 4.000 manifestants à Pau (1.900 d’après les autorités),

- 4.000 manifestants à Toulon (2.000 d’après les autorités),

- 3.900 manifestants à Lorient (2.800 d’après les autorités),

- 3.500 manifestants à Nancy (2.500 d’après les autorités),

- 3.000 manifestants à Mulhouse (1.500 d’après les autorités)...

Si on enlève ces 23 grandes villes (dont la majorité est dans le TOP20) qui représentent : 343.000 manifestants (128.000 d’après les autorités) Il reste 183 villes où le nombre oscillait entre 500 et 3000 manifestants (en moyenne).

Ce qui nous donne, en partant d’une mobilisation moyenne de seulement 1.000 personnes (n’oublions pas les nombreuses mobilisations lycéennes et étudiantes) un total de 183.000 participants auquel s’ajoutent les chiffres des villes précédentes. Soit un total à minima de 311.000 participants d’après les autorités et au moins 526.000 participants d’après les syndicats (et parfois médias)

Auxquels il faut ajouter 1 million de pétitionnaires (même si on les retrouve en grande majorité dans les manifestations). Mais aussi les travailleurs du secteur privé qui ne peuvent manifester sous peine de sanctions... et tous ceux qui sont solidaires et que l'on oublie - un sondage Elabe publié par BFMTV explique que: « Un Français sur deux (50 %) soutient ou a de la sympathie pour la mobilisation contre le projet de loi El Khomri, 25 % sont indifférents et 25 % sont contre...

Ce qui signifie clairement que Messieurs HOLLANDE et VALLS doivent écouter "attentivement" ces millions de Français et décider sur le champ de la suppression de ce projet de loi SCELERATE ET INIQUE...

C'est un avertissement sans frais pour le gouvernement et peut-être le dernier avant la TOURMENTE !

Voir le texte de la loi en pièce jointe