Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

NON, NON ET NON AU PLAN DE LIQUIDATION DE LA GRECE

NON A LA MISE SOUS TUTELLE DE LA GRECE, comme si le pays était devenu un vieillard impotent, handicapé et sénile.

NON A LA POLITIQUE D’AUSTERITE INFLIGEE PAR L’UNION EUROPEENNE AU PEUPLE GREC, qui va encore privilégier la politique de l’offre au détriment de celle de la demande, en baissant les retraites et en augmentant la TVA - l’impôt le plus injuste -, mais aussi en bradant les services de l’Etat et en privatisant le patrimoine hellénique, spoliation qui nous rappelle de bien mauvais souvenirs, il y a plus de 70 ans…

NON A L’INHUMANITE DE L’ALLEMAGNE – dont la croissance est une imposture – et qui préfère laisser crever la Grèce dans son coin, sans lui apporter la moindre aide.

Les sombres desseins de Juncker, Hollande, Merkel et de leur aréopage

Le PREMIER BUT du plan des dirigeants de l’Eurozone étant de sauvegarder le libéralisme en Europe, dont la philosophie avait été battue en brèche par le président Alexis TSIPRAS et SYRIZA, qui avaient osé – Ô crime de lèse-majesté -, affronter les forces du mal, l’oligarchie financière européenne et internationale…

Le SECOND étant d’éradiquer la gauche radicale, humanitaire, sociale et écologiste en faisant un exemple, pour que cela serve de leçon à tous ceux qui dans les autres pays prétendent changer la société pour restaurer la démocratie et redonner le pouvoir au peuple, à l’image de Podemos qui a accédé aux plus hautes responsabilités politiques territoriales en Espagne…

Vont-ils malheureusement y arriver ? Car, Alexis Tsipras, « l’homme à abattre », certainement épuisé et moralement affaibli par six mois de négociations quasi-quotidiennes avec l’UE et le conseil de l’Union européenne, sera certainement contraint – le référendum était un sursaut de légitimité -, de proposer de nouvelles élections législatives, pris dans l’étau entre sa base, logiquement insatisfaite, et la droite conservatrice grecque (Nouvelle démocratie) aux ordres des marchés financiers. Sans oublier l’extrême-droite et les socialistes désireux de « se refaire une santé » !

Humilier un peuple de la part d’une civilisation, qui a toujours prétendu être un modèle en matière de droits de l’homme, d’idéaux sociaux, écologiques, issus de valeurs judéo-chrétiennes d’œcuménisme, de solidarité et de fraternité, est une infamie, indigne et inique.

Cela ne peut conduire un jour qu'à une révolte des opprimés et des plus démunis dans un affrontement – une révolution – qui opposera la misère et la richesse !

Honte à l’Union européenne, honte à la commission européenne, honte au Saint-Empire romain germanique - ensemble politique qui, au Moyen Âge, avait pour noyau et centre décisionnel l'Allemagne, autour de laquelle étaient groupés des territoires italiens, francophones, flamands, slaves -, qui vont raviver les haines entre les peuples et qui nous entraîneront vers le chaos, car l’ingouvernabilité de l’Europe et sa politique économique désastreuse et suicidaire nous conduiront vers les pires fléaux du XXe siècle, une sorte d’apocalypse programmée, qui avaient causé à l'poque la mort de dizaines de millions d'être humains…