Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economie et Politique_Renseignements

EPR - André Mascardi

Economie et Politique_Renseignements

Les EU réactifs et la FRANCE apathique, face au chômage

Barack Obama avait dit au début de son premier mandat que sa première, deuxième et troisième priorité était le chômage,

François Hollande avait aussi insisté au début de son élection sur la priorité à donner au traitement du chômage.

Le premier est en train de réussir son pari, le second s'enlise dans un social-libéralisme qui tourne en rond et n'ose pas dire son nom NI SOCIAL NI LIBERAL INEFFICACE ET INEFFICIENT !

La France voit son taux de chômage grimper chaque mois n'en déplaise à Hollande et Ayrault incapables de prendre des mesures efficaces... De déc. 2010 a déc. 2013, a l'inverse de la France, les Etats-Unis ont vu leur taux de chômage passer de 10.9 % (taux actuel de la France) a 7 %, comme le montre l'article en commentaire.

Comment ? En faisant marcher la planche a billets - grâce à une Réserve fédérale (autonome mais pas indépendante comme la BCE) qui travaille conjointement et en bonne intelligence avec le gouvernement fédéral américain - en injectant chaque mois 85 milliards de dollars dans l'économie pour aider les entreprises à créer de l'emploi (voir General Motors) et de moins en moins les banques, qui ne reçoivent presque plus rien...

Tout le contraire de ce qui se passe dans l'Union européenne !

C’est vrai, tout n'est pas rose et bien clean chez la première puissance mondiale : un endettement correspondant à 100 % du PIB, un nombre de chômeurs comptabilise différemment ( des qu'une personne travaille quelques jours dans le mois, il n'est plus considéré comme chômeur), et une politique monétaire très accommodante en faveur des entreprises et des particuliers qui fait que l'endettement total du pays (état fédéral, états, entreprises et particuliers) bat tous les records entre 350 et 400 % du PIB).

Mais la dynamique est enclenchée, et avec un taux de croissance supérieure a 2 %, on peut dire la mécanique économique est en ordre de marche...

Si et seulement si la crise économique ne s'aggrave pas, suite aux errements de l'économie chinoise qui a créé un déséquilibre très dangereux - le même qu'en Allemagne mais puissance 2 ou 3 - entre les exportations et le marché intérieur !!!