Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

QUELLE CROISSANCE !

com

Vous trouverez ci-dessous mes principaux commentaires sur ma page communauté Facebook (dont lien joint) intitulée 'CROISSANCE OU DECROISSANCE', depuis 6 mois...

On pourrait résumer ainsi la situation actuelle :

- Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? pour répondre à tous ceux qui se précipitent (surtout les gestionnaires de patrimoine) pour dire que tout repart. Les mêmes qui n'ont pas vu la crise et voit la reprise - quasiment tous les mois - depuis 2008

- Quelle croissance ? comment résoudre le chômage ? Car nous savons très bien que la croissance telle qu'elle est calculée ne veut plus rien dire. Le "vieux" PIB n'a plus aucun sens, et depuis bien des indicateurs économiques l'ont remplacé mais aucun n'a pu "percer", n'a été retenu et n'a convaincu nos dirigeants et experts !

Il nous faut juste tout remettre à plat et trouver un nouveau paradigme pour l'ensemble de notre système économique qui s'est fourvoyé.

Paru sur FB sous 'Croissance ou décroissance' :

21/8/2013

Jean-Claude Mailly

« Austérité et croissance sont incompatibles »

A. Locussol

« UNE EVIDENCE : ON NE PEUT PAS ECONOMISER ET DEPENSER EN MÊME TEMPS, C'EST SOIT ON DEPENSE (LES DEPENSES PUBLIQUES ENTRAÎNANT LES DEPENSES PRIVEES) SOIT ON ECONOMISE (ON SERRE LES BUDGETS ET ON REDUIT LES INVESTISSEMENTS PUBLICS QUI VONT ENTRAÎNER UNE REDUCTION DES INVESTISSEMENTS PRIVES). C'EST CETTE SECONDE HYPOTHESE QUI SE VERIFIE ACTUELLEMENT AVEC UN CHUTE DE L'INVESTISSEMENT PRIVE DIVISE PAR 2 ! »

19/8/2013

Les Echos

Allemagne : Croissance de 0,7% au T2, plus qu'attendu

Le Monde

La croissance du Japon faiblit en dépit des "Abenomics"

A. Locussol

AU NIVEAU MONDIAL, C'EST MITIGE !

La croissance de la 3eme puissance mondiale se tasse (et déçoit les économistes) et celle de la 4eme puissance redresse la tête...

Mitigé aussi en Europe avec le Luxembourg (-1,6 %), Chypre (- 1.4 %), la Slovénie (-0.7 %), l’Irlande (-0.6 %), les Pays-Bas et l’Italie (-0.2 %), l’Espagne (-0.1 %), Malte (0 %), La Grèce (données non disponibles... Pour ne pas fausser les stats de la zone euro !!!) Mais positif côté Finlande et Allemagne ( + 0.7 %) et la grosse surprise est le Portugal (+ 1.1 %) !

Mais ce que personne ne dit - pas un journaliste c'est qu'en 5 ans 1/2 l'évolution du PIB du Portugal est de - 5,76 % (1er jan. 2008 - 31 déc. 2012)

19/8/2013

Le Point.fr

Croissance : un rebond trop fragile pour traduire une reprise durable

A. Locussol

LES EXPLICATIONS DU REBOND "TECHNIQUE" DE LA CROISSANCE...

En principe, ce terme technique que j'ai introduit volontairement ici ne nécessite pas d'explications, car comme son nom l'indique c'est un phénomène "mécanique" lié aux principes des cycles économiques (de moyen et long terme) qui fait qu'après un excès dans un sens ou dans un autre (hausse/baisse) ou sur les marchés (achat/vente) il y a une réaction automatique - un rebond. D'OU LA PRUDENCE DE NOS DIRIGEANTS, ECONOMISTES ET JOURNALISTES !

Cela concerne les agrégats économiques côté offre (PIB ou VA, importations et associés comme offre d'emploi/création d'emplois) ou demande (consommation + investissement +commerce extérieur et associés comme demande d'emplois/chômage) ainsi que ceux qui influent sur ces agrégats comme : masse monétaire, besoin de financement et en capitaux, taux d'épargne, taux d'intérêts, etc.

Challenges.fr

Croissance : "un rebond positif" pour Arnaud Montebourg

A. Locussol

UN REBOND POSITIF ! C'EST UN REBOND PRESQUE TOUJOURS TECHNIQUE (sinon on parle d’inversion de la tendance à moyen ou long terme !) M. ARNAUD MONTEBOURG !

14/8/2013

L’Expansion.l’Express.fr

Retour de la croissance: pourquoi rien n'est encore gagné

…/…

« François Hollande comme son ministre des Finances Pierre Moscovici, peuvent se réjouir d'avoir eu l'optimisme lucide »

A. Locussol

Un optimisme amplifié dans les jours qui ont suivi le ministre de l’économie Pierre Moscovici voyant un vrai retour à la croissance en 2014 !

CA Y EST LE DELIRE EST PARTOUT SI J’OSAI JE DIRAIS DELIRIUM TREMENS (il s'agit d'un état d'agitation avec fièvre, tremblements des membres, onirisme et trouble de la conscience, propre à l'intoxication alcoolique… on devrait dire l’intoxication statistique !)

Une simple annonce et tout est oublié en France comme en Europe… Le chiffre magique de 0,5 % fait que « adieu récession, stagnation, déflation et autres ‘tions’ »

L’ECONOMIE EST REPARTIE POUR DE BON ! MAIS ILS SONT PRUDENTS LES BOUGRES – NOS DIRIGEANTS ET « LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE » DES MEDIAS – ILS ¨PRENNENT DES PRECAUTIONS CAR " CHAT ECHAUDE CRAINT L’EAU FROIDE "

Ce ne sera pas la première fois – la spécialité sous Sarko 1er – qu’il y aura une révision à la baisse des chiffres de la croissance, rarement à la hausse.

Ces révisions sont tout à fait normales, dans l’ordre du fonctionnement des prévisions économiques des instituts de statistiques comme l’INSEE, car on fait une première estimation et ensuite au fur et à mesure des mois on affine la prévision éventuellement plusieurs fois…

Des explications ont été données : le mauvais temps (dépenses de chauffage importantes, achats sous-jacents), le stockage des entreprises (dont que j’ai évoqué précédemment), un transfert de l’épargne vers la consommation car les revenus deviennent insuffisants pour vivre et aussi une loi économique qui fait qu’en temps de crise au lieu d’épargner il peut y avoir un effet d’expansion, de dépenses (citoyens et Etat) pour oublier ou sortir de la morosité…

ATTENDONS POUR VOIR POUR SAVOIR, S’IL N’Y A PAS « UN LEZARD QUELQUE PART DANS LE PLACARD ! » en dehors des explications données…

12/8/2013

Coe-rexecode.fr

Etats-Unis : modeste rebond de la croissance début 2013

A. Locussol

LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET LES GOUVERNEMENTS NOUS TROMPENT, NOUS MENTENT SUR LA CROISSANCE CAR EN REALITE LES SOUBRESAUTS DE CROISSANCE CONSTATEES UN PEU PARTOUT EN EUROPE (MAIS PAS DANS LES PAYS EMERGENTS BIEN AU CONTRAIRE) SONT DUS AU FAIT QUE LES ENTREPRISES DONT LES STOCKS ETAIENT POUR CERTAINS AU PLUS BAS, RECONSTITUENT LEURS STOCKS MÊME MODEREMENT POUR CERTAINES, DONC ACHETENT D'OU UNE PRODUCTION QUI POUSSE LA CROISSANCE MAIS RIEN NE DIT QU'ENSUITE LES ENTREPRISES VENDRONT CES STOCKS AU NIVEAU CONSOMMATION !

C'EST DONC DE LA POUDRE AUX YEUX... POUR MIEUX ENDORMIR LES CITOYENS !

CETTE CROISSANCE EST FACTICE SI LA DEMANDE FINALE NE REPOND PAS... FAUTE DE REVENUS !

LA PREUVE AUX EU (1ère puissance mondiale derrière l'UE) : "La croissance économique américaine qui avait calé au 4ème trimestre 2012 (0,4% l’an), s’est renforcée au 1er trimestre 2013 (2,5% l’an). Le résultat peut décevoir, D’AUTANT QU’IL DOIT BEAUCOUP (1 POINT ENVIRON) A UNE ACCELERATION DU STOCKAGE.................

L'INSEE PRECISE : "Enfin, le comportement de stockage des entreprises contribue faiblement à l’évolution de l’activité : +0,1 point, après –0,3 point fin 2012" UN ECERT DE 4 PTS QUI PEUT EXPLIQUER CES SOUBRESAUTS ANALYSES COMME UNE REPRISE ???

MAIS Y CONTRIBUE? SURTOUT SI CE STOCKAGE S'ACCENTUE EN 2013 POUR "VEROLER LES CHIFFRES"...

L'INSEE LE DIT DANS SON DERNIER RAPPORT :

- La production totale est au point mort ;

- La consommation des ménages est atone ;

- Les dépenses d’investissement se replient ;

- Les exportations reculent de nouveau ;

- Les stocks contribuent peu à l’activité ;

C'EST TOUT CELA LA CROISSANCE...

EXPLICATION TECHNIQUE :

"si l'examen des chiffres de la croissance montre que celle-ci s'explique par une augmentation non négligeable du niveau des stocks, cela signifie au contraire des difficultés à écouler la production par insuffisance de consommation nationale ou encore par manque de débouchés et donc une contraction des exportations (cas lorsque la conjoncture mondiale est morose). " (Trader-Forex.fr)

5/8/2013

Le Dauphiné.com

Moscovici : 2014 sera la première année de «croissance véritable» depuis 2007

A. Locussol

PIERRE MOSCOVICI SE FAIT ENCORE REMARQUER PAR SES MENSONGES ET SON INCOMPETENCE. VOICI LES CHIFFRES OFFICIELS DE L'INSEE QUI MONTRENT QUE : "NON M. MOSCOVICI L'ANNEE 2014 NE SERA PAS - ENCORE FAUT-IL QUE CELA SE VERIFIE CE QUI N'EN PREND PAS LE CHEMIN - LA 1ère ANNEE DE CROISSANCE "VERITABLE" (un mot qui ne veut rien dire) DEPUIS 2007" :

Évolution du PIB en France jusqu'en 2012

évolution par rapport à l'année précédente en %

en valeur/en volume

(r : données révisées)

Champ : France.

Source : Insee, comptes nationaux, base 2005.

2000 : 5,3 / 3,7 %

2001 : 3,9 / 1,8

2002 : 3,2 / 0,9

2003 : 2,9 / 0,9

2004 : 4,3 / 2,5

2005 : 3,8 / 1,8

2006 : 4,7 / 2,5

2007 : 4,9 / 2,3

2008 : 2,5 / -0,1

2009 : -2,5 / -3,1

2010 : 2,7 / 1,7

2011(r) : 3,3 / 2,0

2012 : 1,5 / 0,0

que je sache François Hollande a bien été élu le 6 mai 2012 et vous occupez bien votre poste de ministre de l'économie depuis cette date !!!

La citation "menteur comme un arracheur de dents" vous va comme un gant !

.../...

3/3/2013

A. Locussol

RELISEZ STIGLITZ, KRUGMAN ET RIFKIN, 2 prix Nobel et le conseiller de l'UE et de tous les grands dirigeants de la planète, et vous avez les principaux ingrédients qui permettront de relancer l'économie - ce concept est préférable à relancer la croissance car même s'il en faut au début, il faudra bien ensuite la gérer autrement en résolvant le problème du gaspillage (déchets, projets inutiles et sur...consommation contraire à l'ophélimité) :
- Hausse des minimas sociaux ;
- Baisse des impôts ;
- investissement public productif ;
- Retour à une économie - protectionnisme en attendant des "jours meilleurs"...
- Réductions d'impôts liés à la transition énergétique ;
- Réduction des charges pour les PME (de moins de 50 salariés), les artisans et les petits commerçants qui créent des emplois particulièrement dans le secteur des énergies renouvelables ;
- Développement de la R & D en favorisant la recherche et l'innovation dans cette économie de transition énergétique ou agricole ;
- Retour à une économie locale et régionale, autonome, autosuffisante et aussi autogérée ;
- Retour à des structures bancaires et de financements locaux (publics ou privés), mutualistes... Même s'il existe déjà des nouvelles structures de financement public (Banque publique d'investissement avec de deux nouveaux dispositifs à destination des entreprises innovantes) totalement insuffisants...
- Comme le suggère Rifkin qui parle de "3e révolution industrielle" (titre de son dernier ouvrage) - alors qu'il faudrait plutôt parler de 4e révolution industrielle, la 3e étant celle de la nouvelle économie avec les TMT (Technologiques, Médias, Télécommunications). cette démarche est décrite dans la postface de son livre : "La fusion de la technologie d'Internet et des énergies renouvelables peut créer une puissance dynamique de 'troisième révolution industrielle'. Il nous demande d'imaginer un monde où des centaines de millions de personnes produisent leur propre énergie à domicile, au bureau, à l'usine et la partagent sur un 'Internet de l'énergie' de la même manière que nous partageons aujourd'hui de l'information ". On peut prendre comme exemple, l'Allemagne ou la Suisse avec leurs immenses parcs photovoltaïques - 1/2 h de soleil par jour sur toute la planète correspond à la consommation totale du monde en énergie ! - leurs stades, leurs fermes, leurs parkings recouverts de panneaux solaires.
Ce n'est qu'une énergie renouvelable parmi d'autres, l'éolien ou la biomasse pouvant concurrencer en terme de quantité, de confort et de facilité d'adaptation l'énergie solaire.... l'avenir est incommensurable dans ces domaines car jamais ou très mal exploités !!!

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article