Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

OMERTA, OMERTA ET TOUJOURS L'OMERTA SUR LE NUCLEAIRE !

com
EN EFFET, D'UN MOIS SUR L'AUTRE, UN MEDIA NOUS INFORME QU'IL N'Y PAS EU QUE THREE MILE ISLAND (mars 1979), TCHERNOBYL (avril 1986) ET FUKUSHIMA (mars 2011), MAIS D'AUTRES CATASTROPHES ...EVITEEE DE JUSTESSE OU DONT ON NE NOUS A JAMAIS PARLE…

DEUX CATASTROPHES QUI N’ONT TENU QU’A UN FIL : L’ACCIDENT DE LA CENTRALE DU BLAYAIS EN GIRONDE (décembre 1999) BALAYEEE PAR LA TEMPÊTE ET DES VENTS DE 140 KM/H ET CELUI - CACHE DEPUIS 45 ANS - DE SAINT-LAURENT-DES-EAUX DANS LE 41 (octobre 1969) – le plus grave accident nucléaire français évoqué ci-dessous par Le Point…

Sans parler de tous les autres qui n’ont pas encore été portés à notre connaissance car faisant l’objet du SECRET MEDIA, comme dernièrement, l’accident de Cattenom en Moselle (28 février 2013) où l’on a dénombré 2 morts et 1 blessé grave sans que les médias en parlent !
"Je suis allé ramasser l'uranium fondu sous le réacteur avec une raclette. La radioactivité était tellement forte qu'on ne pouvait pas rester plus de deux minutes. En ressortant, on avait pris la dose autorisée pour un an." Daniel Robert fait partie des centaines de "nettoyeurs" mobilisés en urgence par EDF sur la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher.
Le 17 octobre 1969, une mauvaise manipulation lors du chargement du coeur sur le réacteur n°1 entraîne la fusion de 50 kilos d'uranium. C'est l'un des plus graves accidents nucléaires jamais survenus en France. Pourtant, quarante-deux ans plus tard, l'événement reste quasi inconnu du grand public."

http://www.lepoint.fr/societe/le-jour-ou-la-france-a-frole-le-pire-22-03-2011-1316269_23.php

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article