Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

LA MACHINE INFERNALE DU KRACH BOURSIER

com

Tout est fait par les intervenants publics et privés (fonds et banques) pour éviter un krach, mais la triste réalité finira par éclater !

Comme lors des krachs précédents, cela se fera par petites touches, sur plusieurs jours, semaines ou mois. Avec, des blocages des cotations, voire la fermeture des Bourses, pour éviter que la chute soit très brutale et trop importante d'un coup. Cela est prévu par les autorités des marchés financiers français et internationaux...

Mais cela ne changera rien, à partir du moment où la conjoncture conduira à cette dépréciation, puis à cet effondrement des marchés boursiers.

RIEN N'Y FERA !

LE PROCESSUS SERA INELUCTABLE, MALGRE CES REGLES, LES ARRANGEMENTS ENTRE LES DIFFERENTS ACTEURS DU MARCHE, LA DESINFORMATION DES MEDIAS ET AUTRES "COMBINAZIONE" DE L'OLIGARCHIE FINANCIERE, SOUTENUE PAR NOS GOUVERNANTS.

LESQUELS APEURES, DESTABILISES PAR LE FAIT DE RISQUER DE PERDRE LEUR POUVOIR ET LA TOUTE PUISSANCE QUI LEUR EST CONFEREE !

On ne peut pas avoir de plus en plus d'inégalités, d'écarts de richesse et l'argent ne peut pas être concentré dans si peu de mains sans que l'économie "en paye un jour l'addition"...

Ce sont les pauvres et les classes les moins favorisées qui ont le plus besoin de consommer, avec les classes moyennes.

Entamer, diminuer leur pouvoir d'achat revient à faire chuter la demande avec comme corollaire le chômage. Entraînant l'économie vers les abysses de la finance, avec toutes les conséquences qui en découleraient. Comme les guerres et les conflits sociétaux nationaux ou transnationaux...

Lorsqu'on aura compris que les riches - à part dépenser dans le luxe (justement très florissant) -, ne consomment pas, mais investissent leurs énormes richesses et plus-values dans l'économie financière virtuelle (sur les marchés de capitaux les plus spéculatifs... pour toujours gagner plus et être plus riche). Avec un impact sur l'économie réelle de plus en plus insignifiant, égal à "peanuts".

Mais, pour des raisons d'aveuglément, d'égoïsme et d'intérêts personnels, ces individualistes forcenés, soutenus par les lobbys de la finance - les 0.01 ou 0.1 % (les plus riches) qui possèdent entre 50 et 90 % des richesses et du patrimoine de la planète -, ne sont pas prêts à partager et à prendre conscience des graves conséquences qu'ont ces écarts de fortune grandissants !

D'où une INELUCTABLE descente aux enfers qui nous est promise........

Mais ni les médias, ni nos dirigeants - pour ne pas, soi-disant, affoler les peuples -, ne le reconnaîtront officiellement, quitte à assister au cataclysme qu'ils savent présent et tout proche !

André Locussol

Économiste,

Ex-professeur de droit et d'économie

Auteur de "Krach 2007 : "La vague scélérate des subprimes" Ed. Le Manuscrit (2007) et de "Crise et suicide du libéralisme", Ed. Mon Petit éditeur (2010)

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article