Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

LA CROISSANCE EST-ELLE VRAIMENT REPARTIE A LA HAUSSE COMME LE DIT LA COMMISSION EUROPEENNE ?

com

Comment la Commission européenne peut-elle affirmer que "tout va bien Madame la Marquise" et que la croissance est repartie en Europe, lorsqu'on connait son incapacité à se déterminer elle-même - toute seule -, sur n'importe quel sujet ?

Concernant la FRANCE pour laquelle elle annonce une croissance de 1.6 % en 2017, se réjouir comme le font les pouvoirs publics, du retour de la croissance et faire des gorges chaudes des résultats obtenus, quelle gageure et quel défi au bon sens !

Lorsqu'on sait qu'en pleine crise économique le PIB français progressait de 2% et 2.1% (respectivement en 2010 et 2011) et que nous en sommes bien loin. Donc, parler d'embellie c'est une tromperie, une escroquerie !

DEPUIS LA CRISE DES SUBPRIMES EN 2007 - OU LA CROISSANCE FUT DE 2.4 % -, celle-ci n'a plus atteint ce niveau : 0.2 % en 2008, -2.9 % en 2009, 2 % en 2010, 2.1 % en 2011, 0.2 % en 2012, 0.6 % en 2013, 0.6 % en 2014, 1.3 % en 2015, 1.1 % en 2016 et pour 2017, une estimation de 1.6-1.8 % (Chiffre de france-inflation.com)

La commission européenne et son alter égo, le "conseil" (conseil des ministres ou conseil de l'Union européenne) - pieds et poings liés aux différents lobbies surtout financiers, QUI ONT TOUT INTERÊT A FAIRE CROIRE QUE LA CONJONCTURE EST AU BEAU FIXE POUR INCITER LES ENTREPRENEURS A INVESTIR ET LES PARTICULIERS A CONSOMMER -, sont aveugles sciemment et ne voient pas la triste réalité des conditions de vie des peuples grec, espagnol, italien, portugais et même français, voire finlandais (en pleine dépression économique) où les conséquences des politiques libérales d'austérité font des ravages : Chômage de masse, pauvreté, misère.

Concrètement, ce sont des pensions divisées par 3 ou 4... une augmentation du nombre de décès chez les enfants et les adultes en raison de la dégradation de la santé et de l'impossibilité de se soigner (voir la page FB, AVEC LES GRECS 29/56) et par voie de conséquence, la montée des extrêmes-droites...

L'inconséquence de la commission européenne, sa soumission à l'oligarchie financière dans une Europe anti-démocratique - seuls les non-élus de la commission et du conseil font la loi et dirigent l'UE -, nous précipiteront dans un futur fait de marasme, pauvreté et de guerres civiles. Bien loin de l'Eldorado que l'on nous fait miroiter !

Car, les vrais représentants des peuples européens - démocratiquement élus au parlement européen -, n'ont le droit qu'à un hochet et à la portion congrue du pouvoir décisionnaire.

UNE CROISSANCE DE +2.3 % POUR L'UE ET DE +1.6 A +1.8 % POUR LA FRANCE... C'EST CELA LA RESSURECTION DE NOTRE ECONOMIE ET DE NOTRE INDUSTRIE ?

A condition, de plus, que nous ne rentrions pas dans une économie de décroissance "infinie" ?

France-inflation.com rappelle que :
« Le PIB brut (Valeur /Prix Courants) augmente bien mais cela est dû à l'inflation et la variation de structure.
Le PIB "net" ( Volume /Prix Chaînés ), celui qu'il faut considérer pour mesurer la croissance, n'augmente pas ou peu.
Le PIB est l'indicateur de croissance d'un pays.
Quand son évolution est durablement trop faible voire négative on est dans une phase de récession, ce qui est redouté par tous.
L'évolution de l'emploi étant liée pour une bonne part à la croissance, les variations du PIB sont un bon indicateur pour l'évolution du chômage
Le PIB par habitant reflète aussi le niveau de vie d'un pays, même s'il faut le corriger des parités inter-pays pour avoir une meilleure vision. »
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article