Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

EN MARCHE arrière pour les législatives de 2017 ?

com

Même si on ne peut et on ne doit pas généraliser en ce qui concerne le fonctionnement d'EN MARCHE - à partir de l'exemple d'un département qui connait des vicissitudes, en l'occurrence le Morbihan -, on peut toutefois s'interroger sur la cohérence des choix et décisions d'une équipe (celle du président Macron) en partie novice, inexpérimentée et surtout qui  ne connait pas bien le terrain au niveau local et territorial ?

Nous pouvons donc légitimement nous poser la question :

- En Marche est-il en ordre de marche pour les législatives

Et répondre:

- Les risques d'amateurisme et d'inorganisation guettent le mouvement du Président macron ?

Pourquoi le cas du Morbihan est-il si intéressant ?

- Parce qu'il réunit tous les cas de figures qui peuvent se présenter pour cette élection législative, à savoir :

> Passage surprise - imprévu ou imprévisible -, de candidats d'un parti ayant pignon sur rue, à EN MARCHE, la plupart du temps par opportunisme, principalement lorsque le résultat de l'élection dans sa circonscription est aléatoire ;

> Erreur de casting, à partir du moment où la commission d'EN MARCHE a une connaissance très insuffisante et incomplète du profil des candidats, contrairement aux choix des partis qui ont affaire à des militants ou à des personnes avec lesquelles ils collaborent depuis plusieurs années;

> Erreur de communication, de transcription, ce qui est beaucoup plus grave, en ce sens que cela dénote un manque de professionnalisme et de sérieux avéré ;

> Méconnaissance du tissu politique et des us et coutumes locaux, faits d'alliances, de complicités, d'inimitiés et de querelles internes au sein du pays et du territoire...

Or, dans ce département maritime et rural breton, il existe plusieurs de ces situations !

LISTE DES CANDIDATS D’EN MARCHE DANS LE MORBIHAN

(publiée le 19 mai 2017)

1ère circonscription : HERVE PELLOIS (ex-candidat div. Gauche)

Disparue la candidate Hortense LE PAPE dans la 1ère circonscription investie dans la liste des 428 noms, parue le 11 mai 2017 !

2ème circonscription : NON POURVUE

Disparu le candidat Gérard PILLET - investi dans la liste des 428 noms du 11 mai 2017 -, suite à une réunion de dernière minute tendue et confuse, où certain (sans s) a joué sa carte personnelle et a brouillé les cartes…

3ème circonscription : Nicole LE PEIH (ex-candidat PS)

4ème circonscription : Paul MOLAC (ex-candidat écologiste/UDB)

5ème circonscription : Gwendal ROUILLARD (ex-candidat PS)

Un tour de passe-passe dans cette circonscription non pourvue lors de la publication des 428 premiers noms (car il y avait en face un notable PS proche du président du conseil régional de Bretagne). A cette date, il y a tout juste 8 jours, Gwendal ROUILLARD était candidat PS, les affiches avaient même été imprimées… Et, soudain, à la dernière minute, ce poulain du ministre Le Drian, quitte le PS pour rejoindre officiellement EN MARCHE. Cela ressemble à de la « combinazione » et à de l'opportunisme…

6ème circonscription : Jean-Michel JACQUES

Inconnu, élu local sans étiquette (maintenant à EN MARCHE) depuis seulement mars 2014, date de son élection en tant que maire d'une commune de 1500 habitants !

En effet, 8 jours avant

La liste des candidats d’EN MARCHE dans le Morbihan, extraite de la liste officielle des 428 candidats, publiée le 11 mai 2017 était :

 

 

 

 

IMAGINEZ la même « tambouille » dans les 101 départements + 5 collectivités d’outre-mer + 2 pays d’outre-mer à statut particulier + 1 territoire d’outre-mer à statut particulier, soit dans 109 autres cas, quel charivari

Avec un tel patchwork, c’est droit dans le mur pour EN MARCHE aux élections législatives 2017...
Sauf, si pour leurs adversaires c’est la zizanie qui préside à la désignation de leurs candidats, qui ferait qu’ils sombreraient corps, valeurs et âmes !

 

 

Print
Repost

Commenter cet article