Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

La commedia dell'arte du BREXIT

com

LE OUI AU BREXIT OU LE NON A L'UE (on s'y perd !) A TRIOMPHE...

Mais comme dans certains divorces, celui qui l'a demandé voudrait rester encore "un petit peu au domicile conjugal" en essayant de garder tous les avantages de l'UNION mais pas les inconvénients qu'il a dénoncé !

Le ridicule ne tue plus côté anglais, heureusement qu'il leur reste l'humour, avec 2 revers à 4 jours d'intervalle, en ce qui concerne l'élite dirigeante de la politique et du football de nos voisins et iliens :

-  EXIT DE L'UNION EUROPEENNE !

- EXIT DE L'EURO 2016 !

Il vaut mieux en rire qu'en pleurer car tout ceci n'est qu'une grande mascarade à laquelle nous ont habitué les dirigeants de l'Union européenne, et tout particulièrement la commission européenne.

Après avoir dévissé jusqu'à 11,4 % en 2 jours, l'indice phare de la Bourse de Paris - le CAC40 - ne perd plus que 8,45 % le 29/6 pour se redresser dans les jours prochains... Avec quel profits pour les spéculateurs qui ont joué la baisse des indices européens, en pariant sur le OUI au Brexit, surtout ceux qui ont l'ont fait sur le marché optionnel (à terme) ! Des milliards de profits engrangés par certains acteurs financiers, dont les banques...

Il est évident que rien ne se passera, car les marchés financiers ont horreur de l'incertitude qui s'évanouit au fur et à mesure de l'éloignement du vote pour le Brexit.

Non il n'y aura pas de de krach boursier, ni de crise financière, ni d'effondrement de l'économie britannique ou européenne, ni de chute des monnaies - Euro ou Livre -, ni de chienlit politique, pas plus que de guerre civile, etc.

RIEN NE SE PASSERA, contrairement à ce que des oiseaux de mauvaise augure, vils spéculateurs ou journalistes ont annoncés, comme en 1981 où l'on annonçait l'entrée des troupes soviétiques en France, ou en 2005 l'apocalypse et la guerre - TOUS MEDIAS REUNIS !

Voilà ce que j'ai écrit dès le 19 juin sur ma page Facebook L’Œconomie politique :

Il fallait s’y attendre, on annonce partout dans les médias une catastrophe si le Royaume-Uni quittait l’UE…

Comme en 2005 pour le référendum sur le TCE (traité de constitution européenne), on - la commission européenne et les lobbies de la finance et de l’industrie -, essaie d’influencer le vote des citoyens européens pour continuer à faire du business et des profits qui seraient entravés. Il y aurait beaucoup à dire là-dessus !

Comme en 2005, on annonce les pires conséquences avec la chute des économies et des monnaies, l’écroulement de la croissance, l’éclatement de l’Union européenne et même… la guerre civile faisant le malheur des peuples (qui sont déjà dans une situation bien précaire !).
Et, pourquoi pas l’apocalypse et le retour à l’âge de pierre…

On oublie trop facilement le contexte de 2005 où 100 % des médias et 98 % des dirigeants politiques nous promettaient le pire, allant jusqu’à insulter, railler et mépriser tous les partisans du NON !
A l'époque seuls les partisans du OUI pouvaient s'exprimer et se répandre dans la presse, à la radio, à la TV et dans les tribunes, les débats et meetings conjurant le peuple "ignorant" de ne pas revenir un siècle en arrière… Que n’a-t-on pas dit, combien de mensonges ont été proférés de manière inique et anti-démocratique pour annihiler la vox populi et les défenseurs du NON à l’EUROPE (telle qu’elle se présentait à travers ce TCE), plus capitaliste, libérale et financière que jamais ?

RIEN NE S’EST PASSE SUITE A LA VICTOIRE DU NON, MAIS ABSOLUMENT RIEN, BALAYANT SUR SON PASSAGE DESINFORMATION ET CONTRE-VERITES…

La Bourse s’est même envolée après un début des années 2000 catastrophique (-36,5 % sur 4 ans) avec une hausse les 3 années suivantes (de 2005 à 2007) de + 46,9 %, et ce malgré la crise des subprimes (qui débute en août 2007*).

ALORS DORMEZ BRAVE GENS CAR L'EUROPE VEILLE SUR VOUS, JUSQU'AU PROCHAIN REFERENDUM !

• Voir mon ouvrage sorti en 2007 : « Krach 2007 : la vague scélérate des subprimes » Editions Le manuscrit.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article