Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

UNE CROISSANCE CHINOISE "NEGATIVE" AVANT 2020

com

Chute de la Bourse chinoise suite à un PIB en fort recul !

Cela fait plusieurs années que ce blog et ma page facebook "CROISSANCE 0 ? " (ainsi que les propos de mon ouvrage "Crise et Suicide du libéralisme") annoncent la fin de la croissance NON-STOP de la Chine !

Certains journalistes - dits économiques -, et économistes de la Nomenklatura européenne feignent d'ignorer (ou ignorent réellement) que la puissance économique chinoise est surfaite et s'appuie uniquement sur une bulle spéculative financière et immobilière, et sur les exportations qui ont représenté jusqu'à 40 % du PIB.

Or, comme pour l'Allemagne, ce déséquilibre entre marché interne et externe ne peut perdurer... On l'a vu en 2009, où au pire de la crise économique (le pire est peut-être pour demain !) l'Allemagne a vu son PIB chuter de près de 5 % (le plus mauvais résultat des grands pays occidentaux) !

Or, l'équation est TRES SIMPLE :

BAISSE DES PIB DES USA ET DE L'UE28 = BAISSE DES EXPORTATIONS CHINOISES = BAISSE DU PIB CHINOIS...

L'économie des pays du G20 - par recoupement - se porte aussi mal (voir le Brésil) et la Chine subit ce contrecoup de plein fouet !

Et, pourtant la Chine compte 1,3 milliards d'habitants (d'après les statistiques chinoises souvent truquées et tronquées !), et donc pourquoi - alors - ne pas se reporter sur le marché intérieur ?

Parce que la richesse accumulée par la Chine ces 20 dernières années, n'a profité qu'à une petite minorité, qui sillonnent l'hexagone à la recherche des produits de luxe et d'investissements offshore !

Les campagnes se désertifient et les paysans rejoignent les "bidonvilles" des grandes villes, et les pauvres sont de plus en plus nombreux et pauvres...

La RECONQUÊTE DU MARCHE INTERIEUR (qu'on nomme ainsi en économie), est une stratégie qu'auraient dû mettre en place les dirigeants chinois - empêtrés dans les relents d'un communisme orthodoxe opposé à "La clique des renégats révisionnistes soviétiques", comme titrait le 'Quotidien du peuple', dans les années 80/90 -, pour maintenir leur PIB avec une croissance à 2 chiffres, n'a jamais pu être opérationnelle pour les raisons énoncées ci-dessus...

Or, c'était le SEUL moyen pour la 1ère puissance économique mondiale (PIB PPA) de sortir par le haut ! Mais, comment voulez-vous que les ouvriers chinois puissent participer à la croissance – par le biais de la demande -, avec un SMIC mensuel de 150 à 200 euros* (même si celui-ci est supérieur à certains pays de l'Europe de l'Est), d'autant plus que les paysans gagnent moins de 50 euros, et que 260 millions de chinois vivent avec moins de 40 euros par mois (20% de la population). D'où un revenu très insuffisant pour consommer, pour la grande majorité des Chinois...

Mais ce n'est pas fini, pourquoi ?

Parce que l'endettement des entreprises chinoises est "kolossal" :

Il atteint plus de 16.000 milliards de dollars (15.000 milliards d'euros), représentant 160% du PIB, soit le double de celui des entreprises américaines. Cet endettement pourrait progresser de plus 80% au cours des 5 prochaines années pour atteindre les 30.000 milliards de dollars, d'après certaine agence de notation.

Or, à l'inverse, les exportations baissent fortement en raison de la crise de la croissance mondiale... Ce qui risque de mettre ces entreprises - pour la plupart exportatrices -, en cessation de paiements avec un effet de dominos qui toucherait les fournisseurs et les sous-traitants, ce qui serait dramatique à l'échelon mondial, en voyant la perspective d'un retour au protectionnisme, côté Etats-Unis et Europe, pour se protéger de toute contagion !

* Ce SMIC moyen n'est pas significatif car c'est comme si on calculait le SMIC moyen en Europe (ou aux Etats-Unis + Europe), car la Chine c'est 2 fois la surface de l'UE28 et 2,5 fois sa population ! Exemple : à Shanghai, le salaire moyen est environ de 3500 yuan (420 euros), même s'il y a de fortes disparités entre les plus riches et les plus pauvres. Le salaire médian serait plus instructif. Dans le Henan (province plus à l'intérieur), le salaire moyen est inférieur à 2000 yuan (240 euros). Et à la campagne, les paysans vivent avec des revenus nettement inférieurs à 420 yuans (50 euros) !

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rolex replica 23/05/2016 09:21

he accept the latest accouterment on

duke if it comes to architecture things like the Board Track Replica. What he does accept is an affectionate ability of motorcycles and the

Mascardi 11/01/2016 23:18

http://www.blog-illusio.com/article-perspectives-chinoises-116629174.html