Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Economics and Politics Research

André Locussol-Mascardi - EPR

Economics and Politics Research

LE VIRAGE "SCANDALEUX" DE HOLLANDE

com

Pour qu'un économiste américain - Néo-keynésien mais défenseur du libre-échange, de la mondialisation des économies et critique de l'interventionnisme de l’État dans la politique industrielle (Keynes était un libéral à ses débuts) -, se mêle de politique française, c'est bien parce que les derniers choix présidentiels sont «scandaleux» !

"Embrasser «des politiques économiques de droite pourtant discréditées». «Oui, des conservateurs sans cœur et butés ont mené la politique, mais ce sont des politiciens de la gauche modérée, MOUS et brouillons qui les ont encouragés et leur ont facilité la tâche», torpille Krugman "

Hollande est donc bien plus dangereux que Sarkozy !

Il nous conduit droit dans le mur de l'avis d'une majorité d'économistes, avec des politiques économiques aussi incohérentes, changeantes, à géométrie variable - en raison des choix politiques inconstants et inconsistants, et de l'incompétence de ses collaborateurs -, un grand écart entre social-libéralisme et néo-libéralisme, qui ravit le MEDEF, même s'il n'en laisse rien paraître, contraint de faire semblant de ne pas être d'accord pour exiger toujours plus, afin de ne pas être taxé de collusion avec le pouvoir en place...

Voilà pourquoi il faut très rapidement se débarrasser du pouvoir PS qui est devenu inconscient, aventureux, et incapable de traiter les graves problèmes sociaux-économiques qui ne vont qu'empirer avec une nouvelle crise !

Pactiser avec Hollande et le PS, comme le font certains mouvements ou partis, c'est prendre une lourde responsabilité pour l'avenir de la France, c'est passer un contrat de soumission avec un esprit faible et déchu, qui ne peut que nous conduire en ENFER !

CET HOMME EST UNE PLAIE QUI LAISSERA DE NOMBREUSES CICATRICES AUX GENERATIONS FUTURES...

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article